samedi 11 février 2017

Paris, rue de Charonne, 11 février 2017.




Changer de vie comme on change de fringues. 

Manteau American Vintage, écharpe Bellerose, pull & Other Stories, pantalon Paul & Joe Sister, derbies Jonak, sac Massimo Dutti.

mercredi 14 décembre 2016

Paris, Le Bon Marché, 12 décembre 2016.








Une ballade à pied, on traverse tout Paris à minuit, mais pourquoi Villeneuve gâche-t-il son film durant les cinq dernières minutes, boire un verre, oui, non, avoir envie de voir les amis, se demander combien de fois on va fêter Noël, tu veux manger quoi, je veux un gâteau au chocolat pour mon anniversaire. Et discuter. Encore.

Kévin : chemise Uniqlo x Lemaire, manteau et blouson COS, sac H&M, baskets Veja.
Claire : manteau et écharpe COS, pantalon Monoprix, sac APC, chaussures & Other Stories.

dimanche 11 décembre 2016

Paris, rue de Charonne, 10 décembre 2016.




Ce n'était qu'un simple t-shirt gris. A manches courtes.

Manteau et boots Sessùn, robe, écharpe et pochette COS.

jeudi 10 novembre 2016

Paris, rue du Faubourg Saint-Antoine, 8 novembre 2016.




Il se retourne brusquement et là, je vois. Je comprends. Sa nuque. La naissance de ses cheveux. Sa peau lisse. Je me fige. Trouble. Je n'arrive plus à écouter les instructions, je m'en fiche. Mon regard descend sur ses mains. Il sert les poings.

Trench Roxane Baines <3, robe et pull COS, chaussures Dr Martens, sac Balenciaga.

dimanche 6 novembre 2016

Paris, rue Christine, 6e, 6 novembre 2016.






Je n'ai pas le cafard du dimanche soir. Cette fille a les yeux humides derrière l'écran de son ordi. Il fait froid dans ce train. 21h45. Mes cheveux sont trop longs. Le tatouage du mec assis en face. Une date en chiffres romains. Sa date de naissance, celle de son gamin. J'en sais rien. Ses écouteurs sont roses, je trouve ça étrange. Il me demande si on s'arrête d'abord à Nîmes ou à Montpellier. J'ignore pourquoi je retiens ce détail. Pourquoi je le note dans mon carnet jaune.

Manteau American Vintage, jeans et écharpe COS, sac Création Mary, baskets Nike, lunettes Komono.

mardi 6 septembre 2016

Le noir, 6 septembre 2016.






Une force indestructible, un truc qui nous rend plus fort, qui nous pousse vers le haut, qui nous empêche de dormir. J'ai quand même fini par sombrer. J'ai rêvé d'escaliers, mais je glissais. Je ne sais pas ce que cela signifie.

T-shirt homme COS, lunettes et montre Komono, bol Tokyo Design Studio.